Santorini Virtual Tour

Santorin, aussi appelée Théra ou Thíra,  est une île de Grèce située en mer Égée. Elle est l’île la plus grande et la plus peuplée d’un petit archipel volcanique comprenant quatre autres îles, auquel on donne parfois son nom (voir archipel de Santorin).

L’île, ainsi que celles de Thirassía et Aspronissi, est un vestige d’une ancienne île partiellement détruite vers 1600 av. J.-C. au cours de l’éruption minoenne.

Santorin constitue l’un des principaux lieux touristiques de la Grèce, avec ses villages blancs à coupoles bleues perchés au sommet des falaises, ses panoramas sur les autres îles et ses sites archéologiques, notamment ceux de la ville antique de Théra et d’Akrotiri où furent retrouvées des ruines minoennes.

 


Audio

Le nom antique de l’île est Théra, de même que la ville antique fondée à l’époque archaïque.

Selon les auteurs anciens, son premier nom aurait été Kallistē (« la plus belle » ou « la très belle). Elle aurait été rebaptisée Théra en l’honneur du fondateur mythique de la colonie dorienne Théras, fils d’Autésion, héros thébain et descendant de Cadmos.

Le nom de Santorin est donné à l’île par les Vénitiens au xiiie siècle en référence à Sainte Irène, la Aghia Irini que les marins étrangers appellent Santa Irini. Ce nom évolue en Santo Rini puis Santorini.


Flash/HTML5 Panorama

Après le rattachement de l’archipel à la Grèce en 1840, celui-ci reprend officiellement le nom antique de Théra mais le nom de Santorin est toujours largement utilisé. Le nom officiel d’une des anciennes capitales de l’île, Pyrgos Kallistis, en français « Tour-de-Kallisté » fait référence à l’ancien nom de Kallistē..


Google Photo Sphere Panorama

L’île actuelle de Santorin naît au cours de l’éruption minoenne survenue vers 1600 av. J.-C. qui détruit partiellement l’ancienne île dont elle est un fragment, de même que les îles de Thirassía et Aspronissi.


Google Streetview / Business View Panorama

D’après Hérodote, l’île est habitée par les Phéniciens lorsque le héros Théras fonde la colonie dorienne de Théra, à l’époque archaïque. Par la suite, l’île appartient successivement à la ligue de Délos, à l’Égypte ptolémaïque, à l’Empire romain devenu byzantin, au duché de Naxos et aux Vénitiens de 1204 à 1579, aux Turcs jusqu’en 1821 et enfin à la Grèce par le traité de Londres de 1840.


Image Slider

La dernière éruption de l’archipel a eu lieu à Néa Kaméni du 10 janvier au 01 février 1950. Assez faible, elle produisit un petit dôme de lave, événement qui faisait suite à une série d’explosions phréatiques de type faible à modéré qui ouvrirent deux évents à l’emplacement des fissures développées durant les éruptions précédentes. La surface totale des nouvelles laves atteignit 7312 mètres carrés

.


Gallery

En 1956, l’île est touchée par un séisme qui fait une cinquantaine de victimes et détruit plus de 2 000 habitations

.


Video (YouTube, Vimeo, etc)

En 1970 sont mises au jour les fresques d’Akrotiri dont les plus connues sont celles dites des « enfants-boxeurs », du « pêcheur aux coryphènes » et des « singes bleus », témoins de la civilisation minoenne remontant au IIe millénaire avant notre ère. D’importantes collections de céramiques ont été aussi dégagées du champ de fouilles. Ces œuvres d’art ont été épargnées par l’éruption minoenne et ensevelies sous les cendres volcaniques et la ponce.

Durant l’année 2011, l’île a subi une activité sismique liée au gonflement de la chambre magmatique située à 4 km de profondeur, détecté par 20 stations GPS installées depuis 2006.

.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *